Sacré Cœur Basilique du "Voeu national"

Vue prise du haut de la rue Utrillo

 

 

Vue prise de la rue du Chevalier de la Barre

Sur un des pinacles nous apercevons un bronze du sculpteur François-Léon Sicard (1862-1934) : Saint Michel terrassant le dragon.
 

Vue prise du Square Marcel Bleustein-Blanchet
(
à l'emplacement de ce square se dressait le Moulin de la Turlure) situé au coin de la rue  Chevalier de la Barre (décapité à 19 ans en 1766 à cause de l' intolérance religieuse - anciennement rue de la Fontanelle et rue des Rosiers) et de la rue de la Bonne (emplacement de la fontaine de la Bonne-Eau disparue en 1850).

         

Le campanile du Sacré-Cœur achevé en 1914 se dresse sur 84 mètres. Son dôme renferme la plus grosse cloche de France qui peut se balancer La Savoyarde " Françoise Marguerite " qui pèse près de 19 tonnes et possède un battant de 850 kilos. Sa tonalité est le contre-ut grave. Elle a été offerte par les 4 diocèses de Savoie et fondue en 1895 à Annecy par l'entreprise Paccard, dont la renommée date de cette époque. Tirée par 28 chevaux, elle arriva dans la nuit du 16 octobre 1895.

Architecture de Paul Abadie

D’inspiration romano-byzantine, elle fut construite à la suite d’un vœu expiatoire au lendemain de la guerre franco-allemande de 1870 à l’aide d’une souscription nationale et entièrement financée, édifice et décoration, par des fonds privés. Bâtie en pierre calcaire, qui lui donne sa blancheur caractéristique, elle est longue de 85 m et large de 35m. La coupole, d’où l’on a une vue unique sur Paris, est haute de 84 m, le campanile, de 94 m. La première pierre fut posée en 1875, le clocher terminé en 1914, l’église consacrée en 1919 et le bâtiment complètement achevé en 1923. L’intérieur, faiblement éclairé, est décoré de vastes mosaïques représentant des scènes et des personnages religieux.
 

 


             

Square Marcel Bleustein-Blanchet (anciennement Parc de la Turlure)
(r
ue de la Bonne et rue Chevalier-de-la-Barre)

Vue prise du Square Louise Michel (anciennement Square Willette)

Louise Michel (1830-1905) était une militante anarchiste et une combattante engagée durant la Commune de Paris en 1871.

Adolphe Léon Willette était un peintre illustrateur et caricaturiste (1857-1926).

Vue de Paris à partir de l'esplanade de la rue du Cardinal Dubois.

Louis Ernest Dubois (1856-1929), archevêque de Paris de 1920 à 1929.

retour carte